Magali Fletcher

Praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise


du 15/05 au 27/07 c’est l’été

solail rouge

Symbolique

En médecine chinoise, chaque élément est associé à une saison, à une émotion, à un organe, à un animal, à une saveur…

La saison de l’été est associée avec l’élément Feu qui s’ancre dans un organe ( le coeur) et dans une des entrailles (l’intestin grêle). Le Coeur est considéré comme l’empereur de l’organisme, il gouverne l’esprit, le Shen. Le phénix, animal symbolique de l’élément Feu, représente la révolution solaire, la longévité et l’immortalité. Devenu vieux, il se consume de sa propre chaleur et renaît de ses cendres, manifestant le pouvoir de mutation et de transcendance de l’esprit.

Cette période de l’année nous invite à nous rapprocher de cette force de vie, du phénix en nous, de cette joie de vivre qui se renouvelle par la conscience du Shen (l’esprit). Si l’élément Feu est équilibré dans le Coeur, il permet d’être lucide, intuitif, de comprendre profondément avec fulgurance, de développer notre sagesse, notre bienveillance, notre amour auprès de nous-même et de notre entourage. Car c’est justement le moment de sortir, de vivre dehors, de faire de nouvelles rencontres, de jouir du soleil, de faire la fête entre amis, de partager la chaleur de nos coeurs. A la chaleur de l’été, tout se révèle, tout s’ouvre, tout s’épanouit pour atteindre la pleine maturité.

Energétique

Lorsque l’énergie du Coeur est en excès, la chaleur est souvent redoutée, cette sensation peut ête accompagnée de divers signes comme de l’agitation, des logorhées, des palpitations, des insomnies, de l’hypertension, des troubles de la circulation sanguine, des transpirations excessives, des infections des voies urinaires,.. Si l’énergie est en déficience, seront alors présents  des manifestations telles que des dépressions, du chagrin, des pertes de mémoires, de la timidité, de l’arythmie, des névroses, des maladies cardiaques, des anémies,..

Pratiques

La méditation ou la relaxation sont essentielles pendant cette période, elles permettent de réguler le Shen, l’esprit qui circule dans le sang, de contrôler nos émotions.

Masunage Sensei, maître de Shiatsu, a crée une série d’étirements spécifiques qu’il a appelé « Makko Ho ». Ces étirements des méridiens permettent à l’énergie de circuler plus librement. Ajoutez le son « HA » sur l’expire pour optimiser la dynamisation et lalibération.

L’étirement du Coeur-Intestin grêle :

Asseyez-vous au sol et rassemblez les plantes de pieds devant vous en pliant les genoux sur les côtés. Tenez le bout de vos pieds dans vos mains. Penchez vous en avant en expirant et en gardant les cuisses aussi bas que possible. Laissez tomber votre tête, la nuque détendue au maximum.

Il ne s’agit pas d’un exercice sportif, ni d’une performance de souplesse. Il ne faut jamais forcer une posture jusqu’à la douleur. La posture ne présente pas de réelles difficultés. Si vous pouvez y rester en étant relâché, c’est que votre équilibre énergétique est bon. A l’inverse si vous rencontrez des difficultés, accordez d’avantage de temps à cette posture. La posture est statique, une fois que vous êtes installé, restez le temps de sept inspirations profondes. Si votre bassin est trop en arrière, n’hésitez pas à caler un coussin sous vos fesses.

Diététique chinoise pendant l’été

La saveur amère a plusieurs propriétés. Tout d’abord, elle évacue la chaleur se manifestant en excès dans n’importe quelle partie du corps. Ce que nous appelons chaleur en médecine chinoise est souvent une hyperactivité physiologique ou pathologique, qui entraîne par exemple : teint rouge, inflammations oculaires, aphtes, éruptions cutanées, constipation avec selles sèches, cystites, soif, urines foncées et peu abondantes, … L’insomnie, l’agitation, l’irritabilité et la tendance à se mettre facilement en colère peuvent également être des manifestations de chaleur dans l’organisme. La saveur amère purge cette chaleur, la draine vers le bas. Par ailleurs, cette saveur tend à avoir un effet asséchant.

Hydrater vous, l’eau calme le feu du Coeur.

Consommer des aliments de saveur amère favorise les fonctions du cœur et de l’intestin grêle, stimule également les fonctions de l’estomac. Par contre, consommer trop ou trop peu de cette saveur peut perturber le fonctionnement de ces organes. De même, un penchant immodéré pour cette saveur, ainsi qu’un rejet total, indiquent souvent un déséquilibre au niveau de la fonction Cœur.

Quelques aliments de saveur amère

– Céréales et graines : blé, épeautre
– Légumes : asperge, laitue, algues, artichaut, céleri, chicorée, endive, poivron, laitue, scarole, échalottes
– Fruits : pomme, abricot, figue, pamplemousse
– Produits animaux : porc, tous les foies, tous les poissons
– Condiments, épices : basilic, cardamone, estragon, curcuma
– Huiles : lin, sésame
– Boissons : absinthe, bière, gentiane

Bel été à vous

Publicités